Le rendement correspond à l’énergie motrice sur l’énergie reçue, ou encore à la puissance utile divisée par la puissance absorbée par le système. Concrètement, un moteur en marche va convertir l’énergie électrique reçue en énergie mécanique. Cette transformation, plus ou moins efficace selon les moteurs, est qualifiée de rendement. Ce dernier varie selon les dispositifs. Avant de choisir un moteur électrique au rendement adapté à votre application, découvrez 3 choses à savoir sur le rendement des moteurs électriques.

Le rendement d’un moteur est généralement exprimé par une valeur entre 0 et 1

En règle générale, on exprime le rendement d’un moteur électrique par un chiffre compris entre 0 et 1. Parfois, le rendement est  exprimé en pourcentage.

★ À savoir – Plus la valeur se rapproche de 1, meilleur est le rendement. Au contrairement, si la valeur est proche de 0, le rendement est mauvais.

Pour calculer le rendement d’un moteur, il est nécessaire de diviser la puissance par la puissance absorbée. Dans ce cas, la puissance utile correspond à la puissance électrique qui sort du moteur. De son côté, la puissance absorbée représente la puissance électrique qui entre dans le moteur. Soit R = (Pu/Pa). Un rendement faible est dû à des pertes mécaniques trop importantes (frottements et champ magnétique).

Si la valeur du système électrique est de 0,89%, on pourra dire que le rendement moteur est de 89%.

Il existe 4 classes de rendement pour les moteurs électriques

La norme IEC 60034-30 définit explicitement 4 classes de rendement. Cette classification permet de classer certains moteurs électriques selon leurs performances en termes de rendement.

  • IE1, classe relative aux moteurs ayant un rendement standard,
  • IE2, classe qui concerne les moteurs ayant un rendement élevé,
  • IE3, classe de rendement pour les moteurs premium avec un rendement élevé,
  • IE4, classe pour les moteurs super premium.

★ À savoir : si vous recherchez un moteur sans variateur de vitesse avec une puissance de 0,75kW à 375kW, ce dernier doit être classé IE3 au minimum. S’il est équipé d’un variateur de vitesse, un classement IE2 est requis, a minima.

Le rendement des moteurs électriques va jusqu’à 98%

Tout du moins en matière de motorisation des véhicules électriques ! Comme l’explique Charles Barberis dans son article sur les moteurs électriques, le moteur électrique est bien l’avenir de l’automobile (Le Monde). Ainsi, la motorisation thermique et la motorisation électrique se livrent un combat sans merci, avec un net avantage pour les moteurs électriques en termes de rendement. De fait, la moyenne des moteurs thermiques affiche un rendement de 0% à 45%, contre 60% à plus de 90% pour la majeure partie des moteurs électriques. On admet désormais que le rendement de la plupart des moteurs électriques est supérieur à 90%.

Par conséquent, remplacer un moteur électrique défaillant ou vieillissant par un moteur électrique à haut rendement permet de réduire la consommation d’énergie. S’il représente un coût d’achat parfois important, choisir un moteur électrique à haut rendement assure une meilleure efficacité énergétique et reste un excellent investissement sur le long terme.

★ Cet article vous a plu ? Poursuivez la lecture avec notre billet de blog sur les bonnes pratiques pour assurer la maintenance de votre moteur électrique !